STOP #3 : The Terror

The Terror, c'était la série qui avait tout pour me plaire : une petite découverte sympatoche choppée comme ça, au hasard d'un clic - un peu comme d'habitude quoi. Hélas, malgré son bel emballage, le contenu était plutôt, voire carrément décevant.  

Et ouais les mecs, il n'y a pas que le physique qui compte. #phrasebateau


Dans les années 1800 et quelques, quand les hommes ont la bougeotte et veulent parcourir le monde pour découvrir de nouvelles terres, on suit les péripéties des équipages de deux bateaux de l'époque qui se retrouvent coincés dans les glaces du pôle nord et qui sont en plus les proies d'une bête sauvages qui trucide, décapite et ouvre en deux gaiment les bonshommes qui se trouvent sur son passage. 

Si vous aimez les séries horrifiques et sanglantes comme moi, votre œil a forcément frétillé de bonheur en lisant ce synopsis plus qu'accrocheur - je dirais même aguicheur, coquin
Ça a été le cas pour le mien, les miens même car oui, ce sont mes deux yeux qui ont frétillé de bonheur, à l'unisson. C'était magnifique. Bref, j'ai accroché aussitôt et j'ai espéré angoisser et flipper un chouilla dans mon canapé.

Tout était réuni pour mettre mon petit cœur en joie : des costumes d'époque magnifiques - j'aurais aimé être capable de créer des tenues pareilles seulement, je sais à peine coudre un bouton - et surtout, des décors glaçants. Superbes étendues polaires et désertiques où les poils du nez - et pas que j'imagine - gèlent bien rapidement. Il ne fait pas bon de trainer trop longtemps sur le pont moussaillon !

Attention à la marche les gars...

L'ambiance est assez pesante par moment. Certaines scènes peuvent être assez pénibles à voir pour les plus sensibles. Je pense notamment à celle des coups de fouet qui dure un certain temps, histoire de nous mettre un peu mal à l'aise et de nous faire serrer les dents pour ce pauvre type qui ne pourra plus s'assoir pendant un moment... - imaginez si en plus il a des hémorroïdes, pauvre garçon !

Les acteurs sont convaincants et incarnent parfaitement leurs personnages. Il y a des tronches connues au casting : Jared Harris, Ciaran Hinds ou encore Tobias Menzies pour ne citer qu'eux. Du beau monde donc avec, attention, accrochez-vous, deuxième effet kisscool, un grand nom à la production : Ridley Scott.

Ouais on se fout pas de notre gueule quand même...

MAIS

Car oui, il y a un mais, même si cette série avait donc tout pour me plaire, elle est d'un ennuie intersidéral. Putain mais qu'est-ce que c'est long ! Alors certes, je n'ai rien contre un rythme lent mais là il faut pas pousser pépé dans les orties - oui foutons la paix à mémé pour une fois - je me suis fait vraiment, mais vraiment chier. Vous savez, quand vous regardez l'heure toutes les cinq minutes, que vous pensez à autre chose et que vous vous demandez entre 50 et 100 fois par minute quand la fin de ce maudit épisode va arriver : ce n'est pas bon signe.

Oui, il ne se passe rien, ou très peu.

C'est une série de bonshommes aventuriers et couillus mais ils passent leur temps à picoler ou papoter comme des bonnes femmes - oui c'est macho ça mais je suis une femme j'ai le droit de le dire.

Quand je réalise que l'épisode a débuté depuis seulement 10 minutes...

Sans parler des scènes de trucidation et broyage de crâne tant espérées qui se comptent sur les doigts d'une main, et qui m'ont à peine sorti du coma dans lequel je sombrais à chaque fois...

Et puis les personnages. Même si magistralement interprétés - manquerait plus qu'en plus on se croit dans une télénovela mexicaine - ils me laissent totalement de marbre. En gros ils peuvent tous crever ces cons, rien à foutre. Au contraire, ça fera de l'action.

Bref, une grosse déception donc. Je laisse tomber au cinquième épisode, j'ai ma dose. Peut-être que je rate quelque chose, que j'aurai du m'accrocher mais tant pis. Si j'ai envie de savoir la fin, je n'ai qu'à filer lire la fiche Wikipédia sur la vraie expédition menée par le capitaine John Franklin, un officier de la Royal Navy, qui a inspirée la série mais également le roman du même nom.

6 commentaires:

  1. Coucou, je ne connaissais pas cette série, tu m'as donné envie de la voir malgrès ta critique. Je pense que les bons points que tu cite vont surpasser la lenteur que tu déplores. Enfin j'espère ! A bientot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour !

      C'est vrai finalement qu'elle a plus de qualités que de défauts puisqu'elle n'en a qu'un, finalement, mais ce défaut prend trop de place hélas. Comme je l'ai dit dans l'article, je n'ai rien contre un rythme lent mais quand j'en viens à m'ennuyer, c'est rédhibitoire ! Et pourtant j'ai essayé !

      J'espère en tout cas qu'elle te plaira plus qu'à moi !

      Belle journée !

      Supprimer
  2. Coucou Nina, tu vas bien? tu as changé de blog, car je n'arrive plus à me connecter à ton autre blog...
    J'ai énormément de mal à me pauser pour regarder une série, mais cette série noire est bien le genre qui pourrait plaire à ma fille et binôme du blog.
    Bon après-midi à toi,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh coucou !

      Oui je n'ai plus mon autre blog, pas assez d'inspiration !
      Je suis contente de te retrouver du coup, je file sur le tien, je pense que je dois avoir un paquet d'articles en retard !

      J'espère que cette série plaira à ta fille !

      Bisous !

      Supprimer
  3. J'ai très envie de la découvrir depuis sa sortie surtout à cause de l'esthétique de la série. Après, j'ai déjà lu quelques avis qui parlaient de la lenteur du récit, ça ne donne pas très envie de s'y mettre ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Olala oui, c'est d'une lenteur et d'un ennui ! C'est dommage parce qu'elle était pleine de promesses, même l'esthétique pourtant superbe n'a pas suffit à me maintenir éveillée ! ^^

      Supprimer