Tell me a Story : Qui craint le grand méchant loup ?

Salut la compagnie ! En ce jour venteux que j'ai passé majoritairement à faire la larve dans mon canapé dans mon nouveau pyjama bien chaud de chez Primark - comment ça tout le monde s'en fout, faut bien que je fasse une mise en situation - j'ai fini Tell me a Story.

Cette série, c'est une version moderne de trois contes très célèbres que sont les Trois Petits Cochons, le Petit Chaperon Rouge et Hansel & Gretel qui s'entrelacent dans le New York d'aujourd'hui.


Nous suivons donc au cours de dix épisodes les péripéties de plusieurs personnages dont la vie va être quelque peu bousculée par des drames genre braquage qui tourne mal, esprit de vengeance, relation amoureuse interdite... C'est pas tout guilleret mais c'est bien l'esprit de ces contes qui sont du genre effrayants, ponctués de morts violentes et autres joyeusetés. Parfait pour aider les mioches à s'endormir le soir n'est-ce pas ? C'est vrai, quand on y pense, c'est pas souvent très gai là d'dans.

Du coup, l'idée était plus que séduisante quoique si pas originale parce que bon, déjà, c'est une adaptation d'une série mexicaine, et puis ça rappelle un peu, beaucoup Once Upon a Time, même si là, clairement, ça s'annonce beaucoup plus sombre et moins teinté de bons sentiments cul-cul la praline...

Toutefois, je suis ressortie du premier épisode avec un avis plutôt mitigé, et cet avis n'a pas changé après avoir vu l'ensemble de la saison. Parce que dans cette série, il y a du bon et du moins, comme partout finalement, mais là il s'avère que le bon n'est pas assez bon pour prendre le pas sur le moins bon et faire de cette série prometteuse sur le papier, une bonne série. Vous me suivez ?

Ce qui m'a principalement motivée à me lancer dans cette série, c'était voir comment les contes allaient prendre place dans ce New York moderne.
D'un côté donc, nous avons notre petit chaperon rouge qui trouve être une jeune étudiante qui se tape un mec rencontré lors d'une soirée et qui découvre le lendemain en rentrant dans sa salle de la classe que celui-ci est le remplaçant de son prof de je ne sais plus quelle matière et qui se trouve être un  parfait psychopathe. De l'autre, un gars qui voit sa femme se faire tuer par trois types portant des masques de cochon lors d'un braquage qui tourne mal et qui va, guidé par la haine, décider de se venger et enfin, un frère et une sœur qui se retrouvent dans la merde après que lui ait buté un mec accidentellement et que elle ait décidé de prendre un sac de pognon qui sent bien le caca.
Et puis bien sûr, l'autre intérêt était de voir comment allaient évoluer les situations bien merdiques dans lesquels ces personnages s'étaient foutu plus ou moins volontairement et aussi et surtout voir comment ces destins allaient finir par se télescoper. Je vous le dit d'emblée : c'est plutôt pas mal pensé même si parfois les ficelles sont du genre un peu grosses.

Tout ceci se met donc en place rapidement dans le pilote dans lequel on échappe pas hélas à une bonne ribambelle de clichés : Pourquoi le gogo danseur de boîte est-il forcément un gay qui sniffe de la coke et fait occasionnellement la pute ?!
Ce côté politiquement incorrect que veut se donner la série est grossièrement amené et finalement, l'ambiance ne suit pas. Il manque un truc, c'est trop.. Comment dire, propre, trop calibré. C'est tiède quoi, il manque un petit côté poisseux, malaisant vous voyez. Une ambiance à la True Detective ou Sharp Objects. En même temps, quand on sait que c'est signé Kevin Williamson - Dawson, Scream - ça ne me surprend pas plus que ça finalement, au contraire, cette série, ça pourrait être clairement un mélange des deux. Non vraiment, on dirait un peu une série pour ado qui voudrait se la jouer dérangeante ou sombre, mais non, ça prend pas, elle n'ose pas assez.

Par contre, il y a bien une scène ou deux plus puissantes que l'on ne voit pas venir - et ça fait léger quand on y pense. Elles sont d'ailleurs liées au personnage incarné par James Wolk - déjà vu et visuellement apprécié dans Zoo - qui est pour moi le plus intéressant de la série. J'ai aimé voir l'évolution de ce mec brisé qui bascule dans l'horreur suite à la mort de sa future femme, voire jusqu'où il pouvait être capable d'aller avec cette colère et cet esprit de vengeance qui le guident.
Les autres personnages sont moins attachants, voire pas du tout, comme le duo formé par le frère et la sœur dont les noms m'échappent. Oui, je n'ai même pas pris la peine de les retenir ! Et puis Danielle Campbelle, le Petit Chaperon Rouge est tout simplement à baffer et je ne me sentais pas prête psychologiquement, une fois le pilote terminé, à supporter ses manies de cruchasse pour les neuf prochains épisodes mais bon, j'ai pris sur moi. Je ne vous parle pas des décisions et réactions stupides qui ponctuaient allègrement les épisodes mais bon après tout, ça, rares sont les séries où l'on en retrouve pas.


Enfin voilà nous avons ici avec Telle me a Story une série qui me laisse un petit arrière goût de gâchis.

Elle n'est pas mauvaise, se laisse regarder mais il manque un petit je ne sais quoi qui aurait pu la lever au dessus du simple niveau de série b. Une saison 2 est déjà annoncée depuis un petit moment, je ne sais pas où elle va partir puisque tout est réglé dans la première et ça, ça m'intrigue un peu quand même !

Du coup, rien que par curiosité, je serai au rendez-vous ! Et vous ?

4 commentaires:

  1. Je passe mon tour cette fois, le sujet ne me tente pas tellement et ton avis achève cette impression ! Danielle Campbelle, elle m'a déjà pas mal agacée dans The Originals alors... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si jamais tu n'as plus rien à regarder, ça passe le temps !
      Haha, oui hein ? Danielle Campbelle est vraiment insupportable !!!

      Belle journée 😘

      Supprimer
  2. Bonsoir la miss,
    Tellement de séries à visionner, je pense que je vais zapper celle-ci vu ton avis très mitigé ;)
    Bisous ! c'est bien de temps en temps de faire la larve dans son canapé surtout lorsqu'il fait un temps tout pourris !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !

      Oui, ça fait tellement du bien de ne rien faire !! 😁

      Je comprends, cette série est sympatoche mais voilà il y en a tellement qu'il faut faire un choix et celle-ci n'est vraiment pas à mettre en tête de liste !!!

      Bisous !!!

      Supprimer

Pour être tenus au courant des réponses à vos commentaires, pensez à cocher la case " M'informer " !